figurer


figurer

figurer [ figyre ] v. <conjug. : 1>
XIe « créer »; lat. figurare
I V. tr.
1(XIIIe) Représenter (une personne, une chose) sous une forme visible. dessiner, peindre, sculpter. « Polygnote avait figuré sur les murs du temple de Delphes le sac de Troie » (Chateaubriand).
Spécialt Représenter (une abstraction) par un symbole. On figure la justice avec un bandeau sur les yeux. Représenter d'une manière sommaire ou conventionnelle. Figurer des montagnes sur une carte par des hachures.
(Sujet chose) Être l'image de. Le drapeau figure la patrie. incarner. La scène figure un intérieur bourgeois. représenter.
2(XV e) Vx Représenter à l'esprit, à l'imagination (une personne, une chose) sous certains traits, avec certains caractères (cf. Se figurer).
Exprimer par symbole, métaphore. symboliser. Vérité figurée par une parabole, par une fable.
II V. intr.
1(XVIIe) Vx Faire figure, jouer un rôle à son avantage.
2Être un figurant (au théâtre, au cinéma) (cf. Faire de la figuration). « Il figurait souvent et gagnait quelques sous » (Queneau). Par ext. Ne faire que figurer quelque part : jouer un rôle sans importance.
3(XIXe) Apparaître, se trouver. Figurer dans une cérémonie. participer (à). Son nom ne figure pas sur la liste, il n'y est pas mentionné. Figurer parmi les premiers, les vainqueurs. « Sancy possédait un notaire digne de figurer dans le dictionnaire » ( A. Jardin).
III ♦ SE FIGURER v. pron. (1606) Se représenter par la pensée, l'imagination. s'imaginer, se représenter. Se figurer les choses autrement qu'elles ne sont. « je me le figurais là-bas couché, malade » (A. Daudet). Elle s'est figuré que j'allais accepter. Tu te figures que... ? croire. Il se figure pouvoir réussir. Je l'aime, figure-toi ! Tu ne peux pas te figurer comme il est bête.

Figurer dans une course, une compétition, être classé.

figurer
v.
rI./r v. tr.
d1./d Représenter (qqn, qqch) de façon conforme à la réalité ou schématique. Figurer une tête par un rond.
d2./d Avoir la figure, l'aspect de. Le décor figure une place publique.
d3./d Représenter (une chose abstraite) par un symbole. On figure la justice par un glaive et une balance.
rII./r v. intr.
d1./d Apparaître, se trouver. Son nom figure sur la liste.
d2./d Tenir un rôle de figurant.
rIII/r v. Pron. Se représenter par l'imagination. Figurez-vous son chagrin!

⇒FIGURER, verbe.
I.— Verbe trans.
A.— Vx. Donner une forme, une figure à quelque chose (cf. figure I A). (Ds LITTRÉ, DG, ROB., Lar. Lang. Fr.).
Emploi pronom. à sens passif, rare. Je voyais en esprit le marché, la bourse [à Paris] (...). Tout se figurait. Les luttes abstraites prenaient forme de diableries (VALÉRY, Soirée M. Teste, 1895, p. 86).
B.— [Correspond à figure II]
1. Donner, d'un élément, une représentation — au naturel ou conventionnelle — qui en rende perceptible (surtout à la vue) l'aspect ou la nature caractéristique, et à la limite, l'existence particulière.
a) Domaine de la vue :
1. Tantôt l'image emprunte l'expression de l'idée ou la parole, et je dis ou j'écris « arbre, animal » au lieu de les figurer par le geste ou le dessin; tantôt l'idée revêt l'expression de l'image, et au lieu de dire ou d'écrire « justice », je la figure sous la forme d'une femme voilée, qui tient un glaive et des balances.
BONALD, Législ. primit., t. 1, 1802, p. 235.
) [Représentation au naturel ou fidèle quant aux traits fondamentaux]
[Par des moyens impliquant le façonnage d'un objet] Ils les coupent [les cheveux] de manière à figurer un casque (Voy. La Pérouse, 1797, p. 14). Une façade en pierre blanche, rayée de lignes creuses pour figurer des assises (BALZAC, Pierrette, 1840, p. 4). Le masque devint son signe et son emblème; Roger le figura sur ses cachets (LA VARENDE, Nez de cuir, 1936, p. 68).
En partic. [par le dessin, la peint., la sculpt.]
[Le suj. désigne l'agent hum.] A-t-on jamais figuré les anges difformes (BALZAC, Béatrix, 1839-45, p. 175). L'architecte Villard de Honnecourt écrit à côté du dessin de son fameux album où il figura un lion :« Et bien saciez que cils lions fu contrefais al vif » (HUYGHE, Dialog. avec visible, 1955, p. 135). Cf. diptyque ex. 2. [P. méton. du suj.] Jamais l'art ne pourra figurer dignement l'humanité autrement que sous la forme féminine (COMTE, Catéch. posit., 1852, p. 206). Le premier but de la peinture est de figurer un corps en relief et se détachant sur une surface plane (GILLES DE LA TOURETTE, L. de Vinci, 1932, p. 10). Emploi pronom. réfl. À l'extrémité de la frise, le sculpteur lui-même s'était figuré devant la déesse Aphrodite (, Aphrodite, 1896, p. 76).
Rem. On trouve chez Malraux un ex. d'emploi abs. Pour Rembrandt, figurer n'est ni idéaliser, ni donner une expression : c'est donner une âme (Voix sil., 1951, p. 471).
[Le suj. désigne le support travaillé] Estampe, gravure, tableau, paravent qui figure qqc. Un papier verni qui figurait de grands panneaux encadrés de fleurs et de fruits (BALZAC, Lys, 1836, p. 52). Des panneaux de bois sculpté qui figuraient des scènes des Travaux et des Jours (GRACQ, Argol, 1938, p. 32). Chromos qui figurent des chalets suisses et des sapins couverts de neige (T'SERSTEVENS, Itinér. esp., 1963, p. 285).
[Le suj. désigne un moyen technique] Les murailles sont plaquées de marbre blanc et rouge, dont la disposition figure des dessins dans le goût oriental (MÉNARD, Hist. B.-A., 1882, p. 37).
[Au passif, le suj. désigne la chose représentée] Sur le couvercle, la Passion était figurée avec tous ses mystères (POURRAT, Gaspard, 1925, p. 21). Nous n'identifions pas tous les instruments figurés sur les monuments archéologiques (SCHAEFFNER, Orig. instrum. mus., 1936, p. 7).
[Par le geste, le comportement, ou except., la seule présence physique] Le signe de croix figuré du pied gauche (NERVAL, Filles feu, Sylvie, 1854, p. 619). Des marins de la côte figureraient un appareillage (PROUST, Sodome, 1922, p. 1045) :
2. Je fis prier la petite Indienne de danser; elle exécuta toute une pantomime, elle figura des scènes de guerre, de famille et de chasse.
CHATEAUBR., Mém., t. 1, 1848, p. 309.
♦ [Le compl. d'obj. désigne un type d'être] Il m'a été impossible d'intervertir les rôles et de figurer le besogneux et l'ambitieux, quand je n'avais soif que de dévouement (AMIEL, Journal, 1866, p. 447). Aux environs de Noël, on m'habilla d'une robe blanche bordée d'un galon doré et je figurai l'enfant Jésus (BEAUVOIR, Mém. j. fille, 1958, p. 26).
[Par un autre moyen] La représentation d'un mouvement au ralenti, comme nous le figurent parfois les décomposés cinématographiques (J. VUILLEMIN, Essai mort, 1949, p. 33).
) [Représentation conventionnelle]
[Par un moyen graphique : signe ou schéma] La première s'appelle Clef de Violon ou Clef de Sol (...) et se figure par le caractère suivant (KASTNER, Gramm. mus., 1837, p. 14). Les accidents stratigraphiques figurés sur la carte géologique (ÉLIE DE BEAUMONT, Stratigraphie, 1869, p. 512). Nous pouvons considérer ces bruits successifs comme identiques, et les figurer en notation musicale par : ... (D'INDY, Compos. mus., t. 1, 1897-1900, p. 23) :
3. On y verra [dans un dictionnaire] que très souvent, après avoir écrit un mot, on nous dit, ce mot se prononce de telle manière : et pour figurer la façon dont il doit être prononcé, on le récrit avec d'autres caractères, qui souvent le figurent encore fort mal, au moins pour un étranger.
DESTUTT DE TR., Idéol. 2, 1803, p. 380.
[Au moyen d'un objet présentant ou non une certaine anal. avec la chose représentée] J'avais dit de poser là une chaise pour figurer la porte (ZOLA, Nana, 1880, p. 1322). La douceur vallonnée des collines était figurée par de la peluche à dix francs le mètre et les arbres frisés au petit fer (DEBUSSY, M. Croche, 1926, p. 114). Les deux yeux, qu'on peut aussi figurer à l'aide de deux perles noires (ROUSSET, Trav. pts matér., 1928, p. 182).
[Par le geste] Ils se serviraient du signe « hôte » qu'ils figurent en éloignant le poing et en le rapprochant du corps (HUYSMANS, En route, t. 2, 1895, p. 153).
b) P. anal., domaine de l'ouïe. Quelle fut la surprise des convives qui avaient écouté Genovese au bord de la mer, en l'entendant braire, roucouler, miauler, grincer, se gargariser, rugir, détonner, aboyer, crier, figurer même des sons qui se traduisaient par un râle sourd (BALZAC, Massimilla Doni, 1839, p. 466). La cantatrice qui conviendrait assez bien pour, plutôt qu'Isolde, figurer le chahut dans quelque café-concert de Périgueux (DU BOS, Journal, 1927, p. 384).
c) Domaine de l'esprit. Susciter à l'esprit l'image de quelqu'un ou de quelque chose.
[Le suj. désigne une pers.] En général on a remarqué que les Paradis sont ennuyeux, tels qu'on les décrit : on s'entend mieux à nous figurer les Enfers ou même les Purgatoires (SAINTE-BEUVE, Chateaubriand, t. 2, 1860, p. 7). Te déchirer ou te railler en esprit, c'est m'occuper de toi avec moi, dépenser moi pour toi — mon temps pour te figurer — mes talents pour te réduire (VALÉRY, Suite, 1934, p. 131).
[Le suj. désigne une opération de l'esprit] À chaque coup frappé à sa porte, son imagination troublée lui figurait des patriotes armés de piques venus pour l'arrêter (FRANCE, Vie littér., 1888, p. 201). La rêverie d'Augustin lui figura des ruisseaux élémentaires à la surface mollie des neiges (MALÈGUE, Augustin, t. 2, 1933, p. 360) :
4. ... la représentation imaginative est une pensée qui désigne son objet d'une façon sensible, en habillant le savoir de mouvements naissants, d'esquisses affectives (...) qui figurent en effigie l'objet pourtant absent...
RICŒUR, Philos. volonté, 1949, p. 95.
Rare. [Le suj. désigne des caractères propres à l'élément représenté; avec attribut du compl.] Elle se composait un visage étonné et un maintien placide qui faisaient douter de son esprit mais la figuraient honnête, douce et bonne (FRANCE, Orme, p. 199).
Emploi pronom. à sens passif. Le seizième, le dix-septième et le dix-huitième [siècle], se peuvent figurer à l'esprit comme une immense bataille en trois journées (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 1, 1840, p. 20). L'évolution de la série des espèces animales peut, en effet, se figurer par un éventail (GAULTIER, Bovarysme, 1902, p. 234). Les auto-accusations morbides se figurent parfois en hallucinations de saleté ou de vermine sur une partie du corps (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 585).
Usuel, surtout en emploi pronom. Se figurer + compl. d'obj. Cf. infra II.
2. Être la représentation plus ou moins approchée, conventionnelle ou typique d'un élément, le plus souvent par l'effet d'une certaine analogie.
a) Être la représentation, perceptible à la vue, d'un élément, le plus souvent par l'effet d'une analogie d'aspect.
) [Représentation plus ou moins approchée quant à l'aspect] Des salles de danse qui figurent des entreponts (GONCOURT, Journal, 1861, p. 955). Une de ces taches frappantes qui figurent à la fois (...) un singe, une tête de mort, une croupe de femme ou l'île de Bornéo (COLETTE, Chambre d'hôtel, 1940, p. 122). Des robinets de cuivre qui figurent des dauphins (T'SERSTEVENS, Itinér. esp., 1963, p. 43) :
5. De la hauteur où ils étaient, toute la vallée paraissait un immense lac pâle, s'évaporant à l'air. Les massifs d'arbres de place en place, saillissaient comme des rochers noirs; et les hautes lignes des peupliers, qui dépassaient la brume, figuraient des grèves que le vent remuait.
FLAUB., Mme Bovary, t. 1, 1857, p. 181.
) [Représentation à valeur conventionnelle] Un arbre ou un tableau encyclopédique ne peuvent qu'imparfaitement figurer les connexions des sciences et leur mutuelle dépendance (COURNOT, Fond. connaiss., 1851, p. 367). Un cornet avec deux boutons de porcelaine figuraient le bec et les yeux (FLAUB., Bouvard, t. 1, 1880, p. 46).
b) Être la représentation typique d'un élément abstrait ou d'un élément concret dans sa valeur fondamentale ou fonctionnelle, par l'effet d'une analogie de nature ou de valeur.
[L'élément représenté est concr.] Le beau jasmin du milieu figurait leur aïeule Madame O'Neilly (SAINTE-BEUVE, Volupté, t. 2, 1834, p. 98). La Chanson du blé [de Victor Massé] figure assez exactement ce que l'on appelle la romance (LALO, Mus., 1899, p. 72). Quatre acacias étiques et un papillon jaune éperdu figuraient la nature, misérable délégation (ARNOUX, Algorithme, 1948, p. 113).
[L'élément représenté est plus ou moins abstr.]
♦ [Ce qui constitue la représentation est un élément matériel] Qu'il [Jean-Jacques] y ait figuré le pouvoir spirituel de l'époque (MAURRAS, Avenir Intell., 1905, p. 29). Ainsi dressée auprès de moi dans la demi-obscurité, elle figurait soudain l'imminence incompréhensible du songe (GRACQ, Beau tén., 1945, p. 98). Cf. calvaire ex. 2.
♦ [Ce qui constitue la représentation n'est pas un élément matériel] La déroute de pensée que provoque apparemment l'émotion (...) figurerait seulement le résidu de notre affection objectivement accessible à une conscience étrangère (J. VUILLEMIN, Essai mort, 1949, p. 1123).
II.— Verbe pronom. Se figurer + compl. d'obj. dir.
A.— Se représenter à l'esprit quelque chose/quelqu'un. Synon. s'imaginer.
1. [Le compl. d'obj. est un subst.] Se représenter quelqu'un/quelque chose par l'imagination, susciter à son propre esprit l'image de quelqu'un/quelque chose. Se figurer des choses, le monde, un organisme. Qui pourrait se figurer son ravissement (STENDHAL, Abbesse Castro, 1839, p. 194). Si vous vous figurez dans vos tristesses une belle campagne avec une douce amitié (E. DE GUÉRIN, Lettres, 1841, p. 396). Lorsque nous nous figurons les unités composantes du nombre, nous croyons penser à des indivisibles (BERGSON, Essai donn. imm., 1889, p. 71) :
6. Il tâchait de se figurer Christophe. Il ne le voyait pas du tout comme il était. Il l'imaginait tel que lui-même eût voulu être : blond, mince, les yeux bleus, parlant d'une voix un peu faible et voilée, doux, timide, et tendre.
ROLLAND, J. Chr., Révolte, 1907, p. 559.
À l'impér. Figurez-vous une voiture antédiluvienne, dont le modèle aboli ne peut se retrouver que dans l'Espagne fossile (GAUTIER, Tra los Montes, 1843, p. 56). Figure-toi des plaines entières de betteraves (VERLAINE, Corresp., t. 1, 1862, p. 7). Figurez-vous, dit-il, un tas de malheureux mouillés jusqu'aux os (ERCKM.-CHATR., Hist. paysan, t. 2, 1870, p. 235).
[Avec attribut du compl. d'obj. : adj., part., subst. avec ou sans comme] On peut se figurer Fontenelle tribun du peuple (STENDHAL, H. Brulard, t. 1, 1836, p. 65). Je me la figurais désolée et pleurante, immobile et songeant à moi (DU CAMP, Mém. suic., 1853, p. 147). Je me figurais ce territoire plus grand (HUYSMANS, En route, t. 2, 1895, p. 86). Elles se figuraient les mérites esthétiques comme des objets matériels (PROUST, Swann, 1913, p. 146).
♦ [Attribut du pron. se qui désigne, en même temps, ce que l'on se représente] Proust se figura découvrant une manière d'issue (G. BATAILLE, Exp. int., 1943, p. 216).
2. [Le compl. d'obj. dir. est une prop. ou un inf.]
a) [Prop. compl. que ou inf. si le suj. logique de l'inf. est identique à celui de se figurer] Des soldats piémontais entendant la nuit un grand bruit sur la route (...) se figurèrent qu'un détachement de patriotes arrivait sur eux (SÉNAC DE MEILHAN, Émigré, 1797, p. 1609). Voilà les gens qui veulent porter l'eau sur les deux épaules, et se figurent avoir plus d'esprit que tout le monde (ERCKM.-CHATR., Hist. paysan, t. 1, 1870, p. 479). J'essaie de me figurer que j'ai franchi ce grand espace de temps (GREEN, Journal, 1939, p. 177) :
7. ... ces malades (...) se figurent en même temps que les autres ne s'intéressent pas à eux, ne les comprennent pas. À la limite, ils se disent morts, ou invisibles, ou ils se sentent comme de purs automates.
MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 596.
b) [Prop. interr. indir.] On peut se figurer quelles calamités résulteroient de cette réunion du genre humain sur un seul point de la terre (CHATEAUBR., Génie, t. 1, 1803, p. 221). Tu ne peux te figurer comme il était charmant (RENAN, Souv. enf., 1883, p. 96). On peut à peine se figurer combien toutes ces choses déchirèrent un homme profondément disgracié (BLOY, Femme pauvre, 1897, p. 276).
B.— À l'impér. avec valeur atténuée. [Souvent en phrase exclam. avec prop. compl. que, ou en incise, pour attirer l'attention d'un interlocuteur, en soulignant la nature surprenante du propos]
[Avec prop. compl. que] Figurez-vous que cette enfant a été enterrée vivante! (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Tic, 1884, p. 953). Figurez-vous, ma tante, que j'ai rencontré Bruet (ESTAUNIÉ, Empreinte, 1896, p. 135).
[En incise, gén. postposée] Oh! figurez-vous, je suis désolée, s'écria Nana, il ne pourra pas être des nôtres (ZOLA, Nana, 1880, p. 1169). La pauvre madame n'a pas voulu dîner, figurez-vous, monsieur (ARLAND, Ordre, 1929, p. 470).
III.— Verbe intrans.
A.— Vieilli. [Correspond à figure I B 1 spéc. e; le suj. désigne une pers.] Exécuter des figures de danse. Elle s'élança pour figurer [dans la danse] en entraînant mylord Danby (BALZAC, Œuvres div., t. 2, 1830, p. 261). Au festin succéda un bal (...). Les seigneurs qui voulaient prendre part à la danse, s'approchaient de l'empereur, lui baisaient la main et figuraient deux à deux (MÉRIMÉE, Faux Démétrius, 1853, p. 258).
B.— [Le suj. désigne une pers.] Se faire remarquer, occuper une place en vue. Synon. faire figure (cf. figure I A 2 b ). Une vie ecclésiastique qu'il n'embrassait que par incapacité de figurer à la guerre ou à la cour (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 4, 1859, p. 528). Aussi correct dans son evening dress que s'il avait dû sortir ensuite et figurer dans le monde (BOURGET, Actes suivent, 1926, p. 44). Pour figurer, ce qui compte tellement dans le Sud, il suffit d'avoir chaque jour du linge propre (GIONO, Voy. Ital., 1953, p. 127).
SP. et p. anal. dans toute compétition. Figurer honorablement dans une course, un match. S'y signaler par un comportement honorable, sans plus. Après avoir figuré honorablement dans les compétitions européennes [de hockey sur glace], l'équipe de France a complètement disparu des palmarès (Jeux et sp., 1967, p. 1599). Le favori n'a pas figuré. N'a joué aucun rôle.
C.— [Le suj. désigne une pers.] ARTS DU SPECTACLE. Tenir un rôle de figurant. La Berma, grande artiste pour laquelle Rachel était restée une grue qu'on laissait figurer dans les pièces où elle-même, la Berma, jouait le premier rôle (PROUST, Temps retr., 1922, p. 995). Il venait pour la première fois, figurer à Paris-Cinéma (AYMÉ, Puits, 1932, p. 64). Un roi réduit à figurer au théâtre, à la Porte Saint-Martin, et pour un salaire de famine (ARNOUX, Roi, 1956, p. 66) :
8. Harel, un peu gêné pour le payement des figurants ordinaires, les réduisit au nombre qui était indispensable, et les ouvriers se trouvèrent forcés relativement de figurer et de faire les évolutions ordinaires des comparses.
NERVAL, L. Burckart, 1839, p. 313.
P. anal. Avoir un rôle décoratif, de simple comparse. Mais regardent-ils [les gens du monde] seulement. Ils sont là, ils figurent (MAURIAC, Bloc-notes, 1958, p. 32).
D.— Usuel. Figurer + compl. locatif [Le suj., désigne un être ou une chose] Occuper une place que l'on distingue, dans un certain cadre. Synon. apparaître, se trouver.
1. [Avec une idée de rapport purement spatial]
a) [Compl. prép. à, dans, sur] Les obus commencent à figurer aux devantures des marchands de curiosités (GONCOURT, Journal, 1871, p. 770). Leurs imageries dignes de figurer sur des boîtes de baptême (HUYSMANS, Oblat, t. 2, 1903, p. 103). Les noms de Shelley et de Godwin ne pouvaient plus décemment figurer sur le même chèque (MAUROIS, Ariel, 1923, p. 194) :
9. Nous ferons un reproche plus grave encore à cet artiste (...) c'est de prostituer son talent à modeler des sujets qui ne doivent point trouver place dans une exposition publique, et qui pourraient tout au plus figurer dans le boudoir d'une courtisane ou dans un cabinet d'anatomie.
JOUY, Hermite, t. 1, 1811, p. 313.
♦ [Le suj. désigne un élément de localisation d'une pers. ou la pers. elle-même] Figurer à l'annuaire, dans le Bottin. Être inscrit dans l'annuaire, etc. Que savaient-ils l'un de l'autre? Tout au plus une adresse, parce qu'elle figurait à l'annuaire (ESTAUNIÉ, Ascension M. Baslèvre, 1919, p. 22).
♦ [Gén., p. méton. du suj. désignant la pers. ou la chose dont le nom se trouve dans le cadre envisagé] Figurer sur une liste. Avoir son nom inscrit sur une liste. L'honneur de figurer sur ses listes à côté de têtes couronnées (REYBAUD, J. Paturot, 1842, p. 272). Toutes sortes d'herbes, de plantes et de fruits figurent aussi sur la liste des condiments (FARAL, Vie temps st Louis, 1942, p. 170). Les médecins exerçant régulièrement dans la localité siège de l'établissement (...), à la condition de figurer sur une liste établie annuellement par le préfet sur proposition de l'inspecteur divisionnaire de la santé (Réforme hospit., 1959, p. 20).
[Le compl. locatif désigne une représentation plastique ou assimilée] Elles [les vierges] figurent au porche nord de la cathédrale de Chartres (BARRÈS, Cahiers, t. 7, 1908-09, p. 325). Des photos où figuraient des familles entières en costume national (AMBRIÈRE, Gdes vac., 1946, p. 104).
b) [Avec loc. locative] En 1860, la raison sociale : — Lafrogne père et fils, droguistes à Villote — figurait encore en tête des factures de la maison (THEURIET, Mais. deux barbeaux, 1879, p. 3). Au premier rang des divinités de l'Inde figurent Indra et Agni (BERGSON, Deux sources, 1932, p. 201). Les résultats obtenus au cours de l'année figurent en annexe à la liste (Encyclop. éduc., 1960, p. 108). Cf. barcelonnette ex.
2. [Avec une idée de participation ou de rôle joué; compl. prép. à, dans, parmi]
a) [Le suj. désigne une pers.] Faire partie de, participer à. C'est donc vous, maligne bête, dit Trésor des Fèves, qui me réserviez l'honneur de figurer chez vous au banquet de la vesprée? (NODIER, Trésor Fèves, 1833, p. 49). Faire figurer la France parmi les partenaires de l'axe (SARTRE, Mort ds âme, 1949, p. 160).
b) [Le suj. désigne une chose] Faire partie de, trouver place dans un ensemble, être inclus dans. Figurer dans une anthologie, figurer au/dans le budget. Il est indifférent que des mots étrangers figurent dans le vocabulaire s'ils sont naturalisés (GOURMONT, Esthét. lang. fr., 1899, p. 80). Intrigué par ce frénétique réveil d'un objet apparemment si calme [une vipère], si digne de figurer parmi les jouets de tout repos (H. BAZIN, Vipère, 1948, p. 8). La notion d'amour ne figurera pas non plus dans notre analyse du vouloir (RICŒUR, Philos. volonté, 1949, p. 34).
Être mentionné dans (un ensemble). D'autres noms qui figurent aux bibliographies (MALÈGUE, Augustin, t. 1, 1933, p. 247). Il s'agit de mots qui ne figurent pas au dictionnaire (SIMENON, Vac. Maigret, 1948, p. 112).
REM. Figurateur, trice, adj. rare. a) Qui façonne, qui donne une figure à. Toute créature est, par cela même que créée, créatrice, dépositaire sous le commandement nouveau qui l'épouse d'une force prête à sourdre figuratrice (CLAUDEL, Art poét., 1907, p. 128). b) Emploi subst. Artiste qui représente quelque chose/quelqu'un par le dessin ou la peinture. Gamboun, le spécialiste figurateur de la fourmi au Japon (GONCOURT, Journal, 1891, p. 29).
Prononc. et Orth. :[], (il) figure []. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. A. Trans. 1. a) 1er tiers XIIe s. « donner forme à, façonner » beyn figurad « bien fait » ([ALBÉRIC DE PISANCON], Alexandre, éd. P. Meyer, Alexandre le Gd ds la Lit. fr., t. 1, vers 66, p. 6); b) 1461 figuré « décoré, orné de représentations, d'images, de figures » (Inventaire château de Boulbon, Comptes du Roi René, éd. G. Arnaud d'Agnel, II, 301); 2. ca 1200 figuré « exprimé par figures, allégoriquement » figureie narration (Dialogue Grégoire, éd. W. Fœrster, p. 175); 1572 langage figuré (AMYOT, Comment lire les poètes, ds Œuvres morales, t. 1 f° 9 v°); 1666 style figuré (MOLIÈRE, Le Misanthrope, I, 2, éd. A. Régnier, V, 385); fin XVIIe s. figuré subst. (Bouhours ds Trév. 1704); 3. ca 1260 figuré « représenté par l'image (dessin ou sculpture) » (Ménestrel de Reims, 307 ds T.-L.); 4. 1258 figuré « symbolisé » (Mahomet, 1485, ibid.); 5. 1572 pronom. « se représenter à l'esprit » (AMYOT, De la Tranq. d'âme, ds Œuvres morales, t. 1 f° 71 r°); 1650-51 « s'imaginer, croire (à tort) » (CORNEILLE, Nicomède, V, 2, éd. A. Régnier, V, 579). B. Intrans. a) 1694 « être en évidence, faire figure » (à côté d'un grand) (LA BRUYÈRE, Du Cœur, éd. A Régnier, II, 1922, p. 124); b) 1756 figurant (Encyclop. t. 6 : Figurant, ante, adj. terme d'opéra; c'est le nom qu'on donne aux danseurs qui figurent dans les corps d'entrées, parce que le corps d'entrée dessine dans la danse des figures diverses) noté et employé comme subst. ds Ac. 1762; 1800 théâtre (BOISTE); c) 1776 « être présent, apparaître sans rôle actif, n'être qu'un décor » (VOLTAIRE, La Bible enfin expliquée, p. 337). Empr. au lat. class. figurare « représenter, imaginer » et « orner de figures de rhétorique » employé le plus souvent en lat. class. au part. passé figuratus; cf. aussi l'emploi passif de figurari « être représenté, façonné ». Fréq. abs. littér. :3 971. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 5 561, b) 6 684; XXe s. : a) 5 548, b) 5 224.
DÉR. Figurable, adj., rare. Qui peut être figuré. a) Qui peut avoir une représentation visible. Expression qui nous est transmise par le sens de la vue, si elle est la figure d'un objet figurable ou une image (BONALD, Législ. primit., t. 1, 1802, p. 70). b) Qui peut être représenté à l'esprit. Le dynamisme que Lewin croit figurable dans le seul plan de l'actuel (RUYER, Cybern., 1954, p. 113). []; ds LITTRÉ et DG : fi-gu-. 1re attest. 1377 (ORESME, Livre du ciel et du monde, éd. A. D. Menut et A. J. Denomy, livre II, chap. 2, 1. 293, p. 292); de figurer, suff. -able Fréq. abs. littér. : 5.
BBG. — DE GOROG (R.). Comparer et ses concurrents en fr. médiév. Z. rom. Philol. 1974, t. 90, pp. 85-86. — PORTIER (E.) Essai de sém. : feindre, figurer, feinte, figure, fiction. R. Philol. fr. 1915/16, t. 29, p. 183-201.

figurer [figyʀe] v.
ÉTYM. XIe; lat. figurare; de figura. → Figure.
———
I V. tr.
1 Vx. Façonner.
2 (V. 1265). Représenter (qqn, qqch.) sous une forme visible.Au moyen des arts. Dessiner, peindre, sculpter. || Figurer des bergers au premier plan d'un tableau. || Figurer des fenêtres sur un mur.
1 (…) Polygnote avait figuré sur les murs du temple de Delphes le sac de Troie (…)
Chateaubriand, le Génie du christianisme, III, I, 4.
1.1 Figurer tel homme, telle femme, mais non pas l'homme, ni la femme.
Éluard, Donner à voir, Physique de la poésie, Pl., t. I, p. 936.
Représenter (une abstraction) par un symbole. || Figurer la mort par un squelette armé d'une faux. || On figure la justice avec un bandeau sur les yeux.(V. 1361). Représenter d'une manière sommaire ou conventionnelle. || Figurer des montagnes sur une carte par des hachures.
2 On avait réuni vingt-quatre curés pour figurer l'ancien chapitre de Bray-le-Haut, composé avant 1789 de vingt-quatre chanoines (…)
Stendhal, le Rouge et le Noir, I, XVIII.
3 (Sujet n. de chose). Être l'image de. || Le drapeau figure la patrie. Incarner. || La fleur de la digitale figure un doigtier. || La scène figure un intérieur bourgeois.
3 Les yeux fixés sur de grandes feuilles bleu ciel, déplaçant un carré de papier blanc qui figurait un atelier, Bavouzet répondait aux questions (…) d'un air affable, affairé et réfléchi.
J. Chardonne, les Destinées sentimentales, p. 296.
4 (V. 1360). Vx. Représenter à l'esprit, à l'imagination (une personne, une chose) sous certains traits, avec certains caractères.
4 (…) une vieille tante, qui (…) nous figure tous les hommes comme des diables qu'il faut fuir.
Molière, le Bourgeois gentilhomme, III, 10.
5 (Av. 1613). Exprimer par métaphore, par allégorie. Symboliser. || Vérité figurée par une fable, par une parabole. Spécialt. Théol. Exprimer symboliquement. || L'immolation de l'agneau pascal figurait la propre immolation de Jésus-Christ. Préfigurer. || « Jésus-Christ figuré par Joseph » (Pascal).
5 La distance infinie des corps aux esprits figure la distance infiniment plus infinie des esprits à la charité, car elle est surnaturelle.
Pascal, Pensées, XII, 793.
———
II V. intr.
1 (Av. 1696). Vx. Faire figure, jouer un rôle à son avantage. || Noble assez riche pour figurer à la cour. (N. B. Figurer avec… s'employait au XVIIe s. dans le sens de « jouer son personnage à côté de », ou « entrer en comparaison avec »).
2 (1865). Jouer un rôle accessoire, être un figurant au théâtre ou au cinéma. || « Il figurait souvent et gagnait quelques sous » (R. Queneau).
Par ext. Jouer un rôle sans importance. || Il n'a fait que figurer dans cette affaire. || Ce coureur a simplement figuré. || Le favori n'a fait que figurer, sans plus, dans la course.
3 (1827). Apparaître, se trouver. || Figurer dans une cérémonie. Participer (à). || Son nom ne figure pas sur la liste, il n'y est pas mentionné. || Faits, objets qui figurent dans une biographie (cit. 2), une lettre (→ Copie, cit. 2), un inventaire, un rapport.
6 Localiser un souvenir ne consiste pas davantage à l'insérer mécaniquement entre d'autres souvenirs, mais à décrire, par une expansion croissante de la mémoire dans son intégralité, un cercle assez large pour que ce détail du passé y figure.
H. Bergson, Matière et Mémoire, VIII, p. 272.
7 Plume déjeunait au restaurant, quand le maître d'hôtel s'approcha, le regarda sévèrement et lui dit d'une voix basse et mystérieuse : « Ce que vous avez là dans votre assiette ne figure pas sur la carte. »
Henri Michaux, Plume, p. 137.
——————
se figurer v. pron.
Cour. (XVe). Se représenter par la pensée, l'imagination. Imaginer (s'). || Se figurer les choses autrement qu'elles ne sont. || Il se figure déjà victorieux. Croire, voir (se). || Je me le figurais beaucoup plus grand. Penser, imaginer. || Tu te figures que je vais accepter ça ? || Figurez-vous des plages sablonneuses (→ Arène, cit. 5). || Figurez-vous que vous êtes, que vous soyez malade. Supposer. || Il se figure qu'il réussira; il se figure pouvoir réussir. || Je l'aime, figure-toi ! || Tu ne te figures pas, tu ne peux pas te figurer comme il est bête.
8 Et ton cœur, insensible à ces tristes appas,
Se figure un bonheur où je ne serai pas !
Corneille, Polyeucte, IV, 3.
9 Sans doute il est naturel de se figurer qu'on aimera longtemps ce qu'on aime beaucoup; mais ce n'est pas assez pour jurer qu'il n'en sera pas autrement.
É. de Senancour, De l'amour, p. 108.
10 Il ne m'a fallu vous voir qu'à peine pour reconnaître combien vous êtes vraiment la personne que je m'étais figurée d'après vos livres (…).
Sainte-Beuve, Correspondance, 299, 8 juil. 1833.
11 Maintenant, je me le figurais là-bas, couché, malade (oh ! bien malade, quelque chose me le disait) […]
Alphonse Daudet, le Petit Chose, I, III.
——————
figuré, ée p. p. et adj.
ÉTYM. (V. 1050, « bien dessiné »).
A
1 (1865). Didact. Qui présente une certaine forme visible, une certaine figure. || Ferment figuré. || Éléments figurés du sang : les cellules du sang.
2 (XIIIe). Qui est représenté ou composé par une figure, un signe, un dessin. || Plan figuré d'une maison, d'une terre. N. (1835). || Un figuré : une représentation figurée.(Av. 1662). || Prononciation figurée d'un mot, représentée phonétiquement par des signes conventionnels.(XXe). Milit. || Ennemi figuré : ennemi représenté par des soldats, des obstacles, dans les manœuvres.Archit. || Monument figuré (→ Archéologie, cit. 3), qui porte des représentations d'hommes ou d'animaux (par oppos. aux monuments qui n'offrent que des inscriptions).Blason. || Meuble figuré, qui porte une figure humaine.Théâtre. || Décor figuré. Toile (de fond). || Danse figurée (→ ci-dessous, cit. 12).
12 On dit un ballet figuré, qui représente ou qu'on croit représenter une action, une passion, une saison, ou qui simplement forme des figures par l'arrangement des danseurs deux à deux, quatre à quatre (…)
Voltaire, Dict. philosophique, Figure.
B (1666; de figurer « exprimer par un symbole, une métaphore »).
1 Sens figuré, qui comporte le transfert sémantique (figure) d'une image concrète à des relations abstraites. Caresser est pris au sens propre dans « Caresser un chien », au sens figuré dans « Caresser un rêve ». || Le sens figuré est souvent abstrait (le sens initial étant concret). || Certains écrivains cherchent à restituer au sens figuré sa valeur métaphorique.N. m. (1835). || Le figuré : le sens figuré. || Ce mot est pris, doit être entendu au figuré (→ Adresse, cit. 1; avatar, cit. 6; éviter, cit. 44…). || Le propre est parfois éliminé par le figuré.
13 Trois choses, disait N…, m'importunent, tant au moral qu'au physique, au sens figuré comme au sens propre : le bruit, le vent et la fumée.
Chamfort, Caractères et anecdotes, p. 172.
2 Langage, style figuré (1572), riche en figures, en métaphores et en comparaisons. Imagé. || Les précieux introduisaient le style figuré jusque dans la conversation. || Le langage figuré des poètes.
14 Ce style figuré, dont on fait vanité,
Sort du bon caractère et de la vérité (…)
Molière, le Misanthrope, I, 2.
15 Presque toutes les maximes des anciens Orientaux et des Grecs sont dans un style figuré. Toutes ces sentences sont des métaphores, de courtes allégories, et c'est là que le style figuré fait un très grand effet, en ébranlant l'imagination et en se gravant dans la mémoire (…) Il y a dans toutes les langues beaucoup de proverbes communs qui sont dans le style figuré.
Voltaire, Dict. philosophique, Figuré.
CONTR. Propre (en parlant du sens).
DÉR. Figurable, figurant. — (De figuré) Figurément.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • figurer — Figurer, Figurare. Figurer aucunes choses par lignes et traicts, Liniare …   Thresor de la langue françoyse

  • figurer — (fi gu ré) v. a. 1°   Donner une certaine forme ou figure. •   Ce n est point à l argile à juger du temps qu on emploie à la figurer, ROLLIN Traité des Ét. v, 2e part. II, II, réflexion 6. 2°   Représenter par la peinture, par la sculpture.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • figurer — I. Figurer. v. act. Representer par la Peinture, par la Sculpturé, &c. Dans le fond du tableau le Peintre avoit representé un païsage; & sur le devant il avoit figuré des troupeaux de moutons, & des bergers. ces bas reliefs sont si effacez qu on… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • FIGURER — v. a. Représenter par la peinture, par la sculpture, etc. Dans le fond du tableau, le peintre avait représenté un paysage ; et sur le devant, il avait figuré une danse de bergers et de bergères. Ces bas reliefs sont si effacés, qu on ne peut pas… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • FIGURER — v. tr. Représenter par le dessin, par la peinture, par la sculpture, etc. Au premier plan du tableau, le peintre a figuré une danse de bergers et de bergères. Plan figuré d’une maison, d’un jardin. Il se dit quelquefois des Choses. L’assemblage… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • figurer — vi. ; paraître ; être inscrit : figurâ (Aix, Albanais.001). A1) se figurer, s’imaginer, croire, penser : s figurâ vp. (001) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • figurer — noun see figure II …   New Collegiate Dictionary

  • figurer — See figure. * * * …   Universalium

  • figurer — Synonyms and related words: abacist, accountant, actuary, bookkeeper, calculator, carver, chaser, clay modeler, computer, earth artist, estimator, figuriste, gem carver, graver, mason, modeler, molder, monumental mason, reckoner, sculptor,… …   Moby Thesaurus

  • figurer — fig·ur·er …   English syllables


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.